PAROISSE SAINT ANTOINE DE PADOUE

PAROISSE SAINT ANTOINE DE PADOUE

                                                                                                                                
                                                                                                                                                                                                                         



                                                 JESUS RECONNU, RECU ET DONNE




               En ce mois de juin, trois événements importants vont marquer notre communauté paroissiale: à Saint Eugène, 3 jeunes du catéchisme ont demandé à être baptisés et à faire leur 1ère communion, 1 souhaite faire sa 1ère communion, étant déjà baptisé… 1er événement; nous fêterons la Saint Antoine… 2ème événement; à Saint Antoine, 2 enfants du catéchisme feront leur 1ère communion… 3ème événement. Je ne parle pas des autres baptêmes, non pour les minimiser, mais pour les relier à ces trois événements.
               A travers ces enfants qui, spontanément, veulent recevoir le baptême ("je veux devenir catholique" dit l'un; "je veux devenir enfant de Dieu" dit l'autre, "je veux entrer dans la famille de Dieu" dit un troisième), à travers eux, nous ne pouvons que reconnaître le travail de l'Esprit Saint qui, lui-même, met le désir de Dieu dans le cœur des enfants. On pense parfois que Dieu est lointain, mais c'est lui qui met en nous une soif spirituelle et qui nous donne le désir de lui. Ces enfants ont reconnu que Dieu les attirait par son amour, par sa personne divine, par ce qu'il est en plénitude. Nous oublions parfois que Dieu est présent au milieu de nous, vivant. Comme les disciples d'Emmaüs qui ont perçu un mystérieux désir de retenir le voyageur qui s'était fait leur compagnon de route, il s'agit nous aussi de reconnaître celui qui vient marcher sur nos routes, discerner sa présence, être sûrs qu'il est là, avec nous.
               Après le temps de la reconnaissance vient le désir de l'union. Si on peut se risquer à une analogie qui a ses limites, quand on voit un objet vraiment beau, vraiment intéressant, on désire le posséder; quand on rencontre une personne vraiment chouette, on désire en faire son ami, et dans les cas les plus profonds son époux/son épouse. Dieu a choisi le moyen tout simple de l'eucharistie pour que l'union la plus profonde avec lui soit possible. Les enfants ont désiré faire leur 1ère communion. Là encore, ils ont senti le désir de vivre cette union à Dieu. Ils ne connaissent pas encore cette plénitude de l'âme, mais on souhaite que cette 1ère communion ne soit que la 1ère d'une longue série par laquelle Jésus est reçu, avec tout ce qu'il est, avec toutes les grâces du Ciel, avec toute la béatitude de la vie divine. Cet événement va nous rappeler combien nous recevons de bienfaits dans l'eucharistie.
               Et puis, la personnalité de Saint Antoine est très riche, mais à travers la bénédiction des petits pains, elle nous rappelle la charité de ce saint franciscain à l'égard des plus pauvres. Jésus reconnu, Jésus reçu, mais Jésus aussi donné dans la charité. Avec simplicité, avec une grande bonté, Saint Antoine nous rappelle l'amour des pauvres. Nous sommes tous un peu pauvres par les intentions que nous voulons lui confier, mais nous pensons aussi qu'il y a plus pauvre que nous. Nous voulons avoir le cœur ouvert, généreux, d'une manière non ostensible, à la vue de tout le monde, mais une charité discrète que Dieu seul connaît.
               A travers ces événements sur nos paroisses, que nous avancions toujours plus dans la sainteté de notre vie chrétienne.

                                                                                                                            P. Yann POINTEL