PAROISSE SAINT ANTOINE DE PADOUE

PAROISSE SAINT ANTOINE DE PADOUE

 
                                                   IL CONCLUT UNE ALLIANCE


                    



"Je te reçois comme époux(se), et je me donne à toi" dit la très belle formule du mariage. Les époux sont ainsi tout heureux de commencer une vie d'alliance l'un avec l'autre, alliance qui est synonyme d'amour, de respect, de bonté, de sainteté. Mais il faut nous rappeler que l'alliance des époux est aussi le signe d'une alliance plus grande: l'alliance que Dieu souhaite vivre avec nous.

Ils sont très nombreux, dans la Bible, ceux qui ont mis en lumière cette alliance que Dieu nous propose: cette alliance est présente dès le commencement, avec le livre de la Genèse, elle est là avec Noé et l'arc-en-ciel, signe de paix après les flots du déluge (Gn 9,13), mais elle est aussi présente avec Abraham ("Ce jour-là, Dieu conclut une alliance avec Abraham" (Gn 15,18)), elle est présente avec Moïse et le livre de l'alliance (Ex 24,7) qui détaille les commandements et les demandes du Seigneur ("Je te propose aujourd'hui la vie et le bonheur (…) choisis donc la vie" (Dt 30,15.19)"Tout ce que le Seigneur a dit, nous le ferons et nous le mettrons en pratique" (Ex 19,8; 24,3.7)), elle sera présente avec l'arche qui contenait les tables de l'alliance et qui accompagnait le peuple partout où il allait; elle sera centrale avec Jésus, "voici le sang de l'alliance nouvelle et éternelle".

En ce début d'année, il est important de nous redire que Dieu ne veut pas avoir avec nous une relation d'esclave, de soumission, de contrainte, mais une relation d'alliance, à la manière de l'alliance des époux, pour nous faire grandir, pour nous élever, pour nous bonifier, pour nous transmettre toute bénédiction.

Une alliance a ses conditions à respecter, ses limites pour pouvoir bénéficier des bienfaits proposés, mais ce qui est visé par l'alliance est bien l'intérêt des deux parties. Quand on entend certains discours, on est parfois surpris de la désinvolture avec laquelle certains prennent les demandes du Seigneur: pas besoin d'aller à la messe disent les uns (on est "croyants non pratiquants" ??), pas besoin de respecter ce que Dieu a demandé sur la famille disent les autres, pas besoin de se confesser régulièrement pour recevoir la communion entend-on encore, etc… une alliance demande pourtant de manifester une forme de bonne volonté pour respecter les termes conclus… ce n'est pas la manifestation d'un tempérament administratif ou procédurier… mais un respect qui maintient en nous les dispositions pour recevoir les bienfaits que nous attendons.

C'est vers les bienfaits de l'alliance avec Dieu que nous voulons regarder en ce début d'année: puissent-ils être abondants, et porter beaucoup de fruits: bonne année 2019 !


 

P. Yann POINTEL