PAROISSE SAINT ANTOINE DE PADOUE

PAROISSE SAINT ANTOINE DE PADOUE



                                                                                    40 JOURS



  
                              






Carême… 40 jours… non pas pour attendre, inutilement, mais pour préparer un renouveau, une renaissance.

"Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait" dit Jésus dans l'évangile de Saint Matthieu (Mt 5,48). La barre est fixée… elle est même fixée très haut ! 

40 jours donc qui ne sont pas de trop pour réfléchir à nos mauvais comportements, pour en choisir un, et pour travailler à nous améliorer sur ce point.

40 jours pour bouger un peu les meubles, c'est-à-dire mettre un peu plus la priorité sur la prière, sur une activité de partage, sur un effort qui nous obligent à nous dépasser un peu nous-mêmes. On le sait bien quand on fait le ménage, tout paraît propre jusqu'à ce qu'on déplace un peu une commode, une armoire, et là, tout d'un coup, apparaissent les traces de poussière qu'on ne voyait pas. Les quelques efforts du carême révèlent de la même manière qu'on a du mal à tenir la distance dans un temps de prière, qu'on se trouve un peu paresseux ou égoïste pour vraiment penser aux autres, qu'on baisse un peu trop vite les bras quand il faut porter sur la durée une intention. 40 jours donc pour purifier, pour approfondir, pour durer.

40 jours pour vivre un peu plus la charité. Elle est le sommet de la vie chrétienne. Heureux sommes-nous si nous arrivons à faire tous les jours un petit geste qui est dicté par l'amour. Les uns choisiront de s'investir dans un engagement bénévole, les autres mettront quotidiennement de côté quelque chose à donner plus tard à une association, d'autres encore réfléchiront à vivre chaque jour une bonne action auprès de leurs proches. Ce sont 40 jours pour laisser notre cœur se dilater.

40 jours pour prier, pour intercéder. L'actualité du monde et de notre entourage est sans cesse porteuse d'intentions qui sont lourdes, d'événements dramatiques ou de situations dont on ne voit pas d'issue. "Pourquoi n'avons-nous pas réussi à le chasser ?" demandent à un moment les disciples lors d'un exorcisme qu'ils n'arrivent pas à faire… et Jésus leur répond: "Cette espèce-là, on ne peut la chasser que par le jeûne et la prière". 40 jours, non pas pour "embêter le Seigneur", mais pour persévérer dans la foi dans des demandes qui sont difficiles.

On sait bien que notre conversion et la transformation du monde en un monde réellement d'amour prennent beaucoup de temps. Ces 40 jours du carême sont finalement une petite goutte d'eau, mais ils nous assurent de l'aide de Dieu pour faire un pas de plus. Sachons profiter de ce temps pour que quelque chose en nous et autour de nous s'améliore !


                                                                                                P. Yann POINTEL