PAROISSE SAINT ANTOINE DE PADOUE

PAROISSE SAINT ANTOINE DE PADOUE

                                                  




                                                 TEMPS DE RESSOURCEMENT ET DE REPOS



    Avec les mois de juillet et d'août s'ouvre un temps privilégié de ressourcement et de repos. En fonction des tempéraments et des familles, on met plus l'accent sur la détente, la découverte, le sport, l'aventure, la rencontre, le farniente, la décompression, les retrouvailles familiales ou amicales, la culture, la lecture, les visites, le service, le bénévolat, la nature, le soleil ou la fraicheur, la prière !… les vacances sont un peu un cocktail de tout cela: chacun le compose à sa manière et le dose selon ses goûts.
    "Le septième jour, le Seigneur se reposa de toute l'œuvre qu'il avait faite. Dieu bénit le septième jour et le sanctifia" (Gn 2,2-3). En général, il n'est pas besoin de donner des conseils pour les vacances, chacun est suffisamment inventif pour savoir ce qu'il souhaite faire… mais simplement rappeler à notre esprit que le Seigneur n'a pas craint de s'isoler à l'arrière de la barque et de dormir tandis que les disciples étaient enferrés dans des problèmes de tempête et de mer en furie (cf Mc 4,37-38). "Le Seigneur comble son bien-aimé quand il dort" (Ps 126,2). C'est une sagesse et parfois une ascèse de savoir s'extraire de problèmes toujours plus accaparants, et de dire "stop, je pars". Les disciples eux-mêmes étaient parfois submergés: "les arrivants et les partants étaient si nombreux qu'on n'avait même pas le temps de manger" (Mc 6,31). Il faut que Jésus leur dise: "Venez à l'écart et reposez-vous un peu" (Mc 6,31) pour qu'ils acceptent de s'arrêter.
    Le silence qui soudain s'installe peut faire peur: je vais me retrouver face à moi-même, une semaine sans portable ! Mais dans ce silence, chercher la voix de Dieu; reprendre, sous son regard, ce qui est important et ce qui l'est moins, les voies dans lesquelles on s'est engagé et qui ne sont peut-être pas les meilleures. Le temps des vacances est un temps privilégié pour refaire la démarche des disciples d'Emmaüs: "«Tu es bien le seul habitant de Jérusalem à ignorer ce qui est arrivé ces jours-ci!» «Quels événements leur dit-il ?» … [ils racontent] … «Ô cœurs sans intelligence, [vous n'avez donc pas compris ?]»" (Lc 24,18.25). On a parfois besoin de faire ce que les jésuites affectionnent –une "relecture"–, pour comprendre que ce qui semblait si "évident", avait un tout autre sens, pour voir comment le Seigneur marchait avec nous. Dans le Conseil de Saint Antoine, on s'est rendu compte qu'à travers la formation de la petite chorale à Noël puis à la veillée, le Seigneur nous a fait vivre quelque chose de simple et de précieux ensemble. Sur Saint Eugène, on pourrait souligner aussi comment la naissance de deux groupes de jeunes professionnels désirant parler de la foi a finalement pu démarrer par la providence de Dieu… mais il y a bien d'autres choses… et ce n'est pas fini ! Comment le Seigneur a-t-il été présent sur mon chemin cette année ? Temps de relecture qui permet de relativiser telle ou telle anicroche de parcours… le plus important, c'est Dieu, c'est son œuvre en nous !
    Les vacances sont aussi un temps de ressourcement, un temps pour "recharger les batteries". Prendre un bon livre spirituel est adapté. Si vous n'avez pas d'idée, le dernier livre du Cardinal Sarah Dieu ou rien – entretien sur la foi peut largement vous nourrir. A tous, quelles que soient les modalités, Bonnes vacances !
    
                                                                                                                                              P. Yann POINTEL