PAROISSE SAINT ANTOINE DE PADOUE

PAROISSE SAINT ANTOINE DE PADOUE

 Les Amis de l’Orgue de Saint Antoine de Padoue







L’Association

« Les Amis de l’Orgue de Saint Antoine de Padoue » est une association régie par la loi du 1er juillet 1091, créée le 8 juin 2009.
Cette association a pour but de faire découvrir la richesse culturelle de l’orgue, de permettre la formation de nouveaux organistes et de contribuer financièrement à l’entretien et à l’amélioration de l’orgue, dont la paroisse est propriétaire, par des auditions et des concerts, des conférences, diffusion d’enregistrements et, d’une manière générale, par tout moyen dont décidera le conseil d’administration.


Le Conseil d’Administration

Président
:                                      
Secrétaires :

Jean-Claude Pons                             Brigitte Cherrier
97 bd Notre-Dame                           22 bd Georges Estrangin
13006 – Marseille                            13007 - Marseille
04 91 31 89 28                                  04 91 31 89 81

                                                          Brigitte Franceschetti
                                                          30 Rue Thérésa

                                                         
13007 - Marseille
                                                          04 91 52 66 45
                               Trésorier
:

                               Hugues Jarrosson                              
                               54 rue de la Capitale                                             
                               13007 Marseille                                                  
                               04 91 52 84 07                                                    
 

2010 : La restauration des Orgues

L’Orgue inaugurée en 1964 souffrait depuis quelques années de l’outrage du temps passé. Une première restauration avait été réalisée en 2001 par le facteur d’orgue Marc Hédelin. En 2009 une restauration plus ample a été décidée pour redonner à l’orgue sa splendeur originelle.
Les travaux, confiés à l’entreprise Hédelin, ont été réalisés au deuxième trimestre 2010. Les travaux concernaient :
• La console des claviers avec le remplacement d’environ 1400 fils-contacts par des contacts argentés ainsi que 100m linéaire de collecteurs d’échelles électriques.
• La transmission des notes avec le remplacement de 377 électro-aimants par des électro-aimants de marque Kimber-Allen équipés de diodes pare-étincelles. 
 
 
 
2011 : L’inauguration des orgues restaurées
 



L’Association des Amis de l’Orgue a organisé le 29 mars 2011 un concert d’inauguration des orgues restaurées au cours duquel le nouveau chemin de croix a été béni. Ce concert auquel participaient les élus qui ont contribué par les subventions accordées à la restauration de l’orgue traduit bien la volonté de l’association de proposer des concerts rassemblant, au-delà de la communauté paroissiale, toutes les personnes qui veulent que vive, autour de l’orgue, notre quartier du Roucas-Blanc.


Laissons à Lionel Pons, notre musicologue averti, qui a si bien présenté les œuvres interprétées lors de ce concert, le soin de résumer cette soirée :

« Mardi 29 Mars 2011, les orgues de Saint Antoine de Padoue avaient rendez-vous avec leur histoire et avec toute la communauté. Après d’importants travaux de restauration, elles retrouvaient leurs sonorités d’origine et l’ampleur de leur palette expressive.

La cérémonie, qui était également celle de la bénédiction du nouveau Chemin de Croix, réunissait la voix de Gabrièle Valty, mezzo soprano dont les activités lyriques touchent tous les répertoires, du baroque à nos jours, et le talent de Monique Thus, élève Pierre Cochereau et organiste titulaire des orgues de Notre Dame de la Garde, aux claviers. Le programme présenté exaltait les larges possibilités expressives de l’instrument restauré, au travers tout d’abord de la mélodie Priez pour paix de Francis Poulenc, sur un poème de Charles d’Orléans, puis de l’aria di chiesa "Pieta Signore", attribué à Alessandro Stradella, avant de s’orienter vers le répertoire purement organistique.

Le florilège proposé par Monique Thus allait de la texture contrapuntique de la Chacone en fa mineur de Johann Pachelbel aux subtilités de l’orgue français, en passant par Johann Sebastian Bach. Se sont succédé Introduction et Prière à Notre Dame , tirées de la Suite Gothique de Léon Boellmann, à l’atmosphère franckiste, le Carillon de Longpont tirés des 24 Pièces en style libre de Louis Vierne, rutilant de couleurs, les Litanies de Jehan Alain, dont le pouvoir hypnotique se double d’une suprême maîtrise dans le dosage des couleurs et dans l’art de la variation, ainsi que deux pièces, Élévation et Sortie en si bémol majeur, extraites de L’Organiste moderne de Louis James Alfred Lefébure-Wély, dont la brillance a transporté les auditeurs aux confins des élans du répertoire lyrique. Johann Sebastian Bach était présent au travers du Largo du Concerto en ré mineur BWV 596 d’après Antonio Vivaldi et du prélude au choral Komm, süßer Tod, deux moments dans lesquels Monique Thus a pu démontrer à nouveau aux auditeurs combien elle est une interprète d’élection de l’œuvre du cantor de Leipzig.

Devant un auditoire nombreux et attentif, ce concert a déployé pour tous les splendeurs des grandes orgues, et complété celui qui avait été donné le 26 janvier 1964, pour leur inauguration, par Sauveur Bruschini, titulaire des orgues de Saint Joseph, brassant également les styles depuis l’époque baroque, dans ses déclinaisons germaniques (Georg Friedrich Haendel) ou françaises (Claude Balbastre), jusqu’à la période contemporaine (Dom Clément Jacob). La tradition des concerts d’orgue ne demande qu’à revivre sous les voutes de Saint Antoine de Padoue, et l’association des Amis de l’orgue s’est donné la mission de renouveler et de pérenniser ces temps de rencontre musicales et spirituelles ouvertes à tous, pour notre plus grand bonheur esthétique et spirituel. »