PAROISSE SAINT ANTOINE DE PADOUE

PAROISSE SAINT ANTOINE DE PADOUE

 

                                      PREPAREZ LE CHEMIN DU SEIGNEUR


     



Avec les années qui s'ajoutent les unes aux autres, on finit par s'habituer aux grands fondamentaux de la foi: on sait ce qui est important… mais chaque temps de l'année vient remettre l'insistance sur un point, puis un autre. Nous entrons dans le temps de l'Avent –ad-venio, ad-ventus– nous sommes tournés vers une venue. Le point important de ce temps est la préparation.

La Grande Venue est celle du Seigneur à la fin des temps pour l'ensemble du monde. La "petite" venue est celle du Seigneur dans notre propre vie, le jour où il viendra nous chercher pour nous mettre à la place qu'il nous aura préparée… et il y a toutes ces autres venues, chaque dimanche dans l'eucharistie ("c'est à moi que vous l'avez fait"), ces venues discrètes sous les traits d'un malade, d'un pauvre, d'un affamé… et ses venues dans des temps privilégiés (Noël, Pâques, etc…). Le temps de l'Avent remet l'insistance sur la préparation à cette –ou ces– venue(s). On ne vient pas à la messe n'importe comment; on n'accueille pas un pauvre, un malade sans une disposition de cœur toute charitable; on ne vit pas Noël ni Pâques sans avoir anticipé cet événement; on ne va pas au Ciel sans avoir fait fructifié des talents que le Seigneur nous a confiés en gestion, sans avoir répondu à ce qu'il attend de nous. Le Seigneur est "doux et humble", il est un Dieu patient, mais il y a ces préparations nécessaires.

Il y a la préparation de la conversion. Avec vérité et humilité, il nous faut toujours travailler sur les mauvais comportements, les mauvaises réactions, les mauvaises orientations… brefs ces points un peu coriaces qui font que nos chemins ne sont pas toujours lumineux et bons. La grâce du sacrement de réconciliation est tout particulièrement adaptée en ce temps.

Il y a la préparation de la charité. Dans un sens beaucoup plus positif, on a toujours à se demander: Que puis-je faire pour les autres ? Comment le mot "aimer" s'incarne-t-il dans tous les aspects de ma vie ? Quelle initiative puis-je avoir pour mettre un peu de lumière, un peu de joie, un peu de réconfort, un peu de bonté là où il serait bon de le faire ?

Il y a enfin la préparation du désir, de l'écoute et de l'attente. Dieu vient, mais d'une manière toujours étonnante. Il est Dieu, il est bien plus grand que nous, ses chemins nous surprennent et nous dépassent. Même si nous faisons du mieux que nous pouvons, on ne peut pas mettre la main sur Dieu, on ne peut pas l'enfermer à l'avance dans un concept, une attitude, un type de réponse ou un mode d'action. "Fais-toi capacité, et je me ferai torrent" disait le Seigneur à Sainte Catherine de Sienne. Nous devons nous préparer à une forme d'inattendu et de surprise. La prière creuse tout particulièrement en nous ce désir, cette écoute et cette attente.

                                                                                                                                 
                                                                                                                   Bonne préparation ! P. Yann POINTEL